· 

La migration c'est aussi l'affaire de certains papillons !!!

ça sent déjà la fin de l'été, l'heure de la rentrée, des feuilles mortes, de la buée dans les voitures...on ne va plus savoir comment s'habiller le matin...mais c'est aussi le moment de la migration des oiseaux (on pense aux grues mais pas que) et aussi de certains papillons, ce qui nous intéresse aujourd'hui !!!

Et oui et je ne vous parle pas du fameux Monarque qui va migrer d'Amérique du Nord vers le Sud, notamment au Mexique.

Et bien chez nous c'est pareil, quelques unes des espèces que nous observons encore ou avons pu observer cet été vont migrer.

On les suit ?

 

Qui suis-je? La Belle-dame !

Quand on parle de migration, on pense à l'aller-retour effectué par les mêmes individus ; c'est le cas des oiseaux par exemple. 

Pour les papillons comme la Belle Dame ci dessus (ou le Vulcain) il s'agit soit d'un aller simple, soit d'un aller-retour effectué par des individus différents (le cas donc du Vulcain, de la Belle Dame, ou du Souci, entre autres). Au printemps les papillons migrateurs se dirigent depuis l'Afrique du Nord vers nos régions et cela peut être en plusieurs vagues ( tout le printemps ou début d'été (côtes atlantiques et vallée du Rhône). Certains papillons se reproduisent chez nous en France puis la descendance peut alors poursuivre la migration vers le nord ou s'implanter sur place et repartir vers le sud à la fin de l'été et à l'automne : c'est la migration retour. C'est surtout lors de la migration retour que chaque année, il est possible d'observer sur l'une ou l'autre des voies de passage d'importants passages de milliers, voire des millions, de Vulcains ou autres qui peuvent survoler une région en quelques jours : ils n'échappent pas aux yeux des… ornithologues surtout !

Le Vulcain, autre espèce qui peut migrer

Comment se passe cette migration?

Selon certaines études réalisées par des entomologistes les papillons savent très bien profiter des vents les plus rapides pour voyager, tout en corrigeant leur destination si le vent ne souffle pas dans la bonne direction.

De fait ces papillons voyagent beaucoup plus vite que ne leur permet leur constitution. C'est un gain de temps indispensable au regard de leur courte durée de vie. Pour accélérer, les migrateurs se servent des vents qui se situent en altitude. Personnellement j'ai observé une Belle-dame ce mois d'août à environ 2500 m dans les Pyrénées catalanes posée sur un pierrier, sûrement un individu en migration...

 

Nous en sommes qu'au début des connaissances sur la migration des papillons, si les conditions sont bonnes ( vent porteurs, nouvelles générations...) il peut y avoir des "rush" des papillons comme ce fut le cas en 2009 au printemps où il y a eu une migration exceptionnelle de la belle-dame (Vanessa cardui) comme en témoigne les dires suivants. (...)Parties du Maghreb, elles sont observées par centaines de millions dès le mois d'avril en Espagne. le 27 avril, des observateurs parleront d'arrivées d'essaims sur Montpellier (34) et aux  Saintes-Maries-de-la-Mer (13) Le 09 mai, un flux spectaculaire est observé vers Séné (56) , le 13 mai, un essaim est noté à Bâle (Suisse)(...)(https://www.lynx-dans-l-ain.fr/ain/la-migration-des-papillons/)

 

Vous pouvez signaler vos observations de papillons sur les sites habituels de collecte de données, surtout lors des prochains mois.

Je propose une halte gourmande aux papillons !!

Si vous souhaitez accueillir le temps d'un passage le Vulcain ou la Belle dame (que l'on appelle aussi la Vanesse du chardon) vous pouvez y installer toute une série de fleurs cultivées (la lavande, les cirses) ou laissez s'installer un coin de friche chez vous où certaines plantes conviendront bien à ces espèces (l'ortie, le chardon, la mauve sauvage...)  On dit que ces chenilles sont polyphages et c’est une grande force, car ces espèces doivent s'alimenter souvent. Plus d’une trentaine de plantes hôtes ont été recensés en Europe et en Afrique du Nord...

Principaux flux migratoires

Textes et photos : Sylvain WAGNER