Classement des nuisibles 2019

Participation de Nature en Périgord sur la consultation publique:

Nous constatons que ce projet d’arrêté de 2019 est quasi similaire à l’arrêté triennal précédent de 2015/2019. Les mêmes problèmes ne sont pas résolus !

L’arrêté concerne toujours

           les espèces oiseaux : Corbeau freux, Pie bavarde, Corneille noire, Etourneau sansonnet et Geai des chênes

          les espèces mammifères : Renard roux, Fouine, Martre, Putois et Belette d’Europe.

Télécharger
Consultation Publique SOD 2019 2022.pdf
Document Adobe Acrobat 140.3 KB

La veille LOUP

Il y a quelques mois, nous avons adressé un courrier à Monsieur le Préfet, Monsieur Périssat, afin de nous faire connaître et de nous inclure dans le programme veille du loup.

Malgré cela, des réunions entre élus locaux et organismes de l'état se passent sans que nous y soyons conviés. Pourtant les débats constructifs s'organisent autour d'arguments et de contre-arguments! Nos politiques sont-ils totalitaires, allons-nous vraiment vers une dictature de destruction de la nature?

Découvrez cette brochure élaboré par France Nature Environnement

Télécharger
Le Loup et nous
le_loup_et_nous.pdf
Document Adobe Acrobat 5.2 MB

Nous avons réagi

Journée mondiale de la biodiversité

Nous avons répondu à cette invitation reçu par un de nos membres:
 Notre association
Nature en Périgord est déçue par l'organisation de votre "Journée Mondiale pour la Biodiversité"! 
Nous sommes déconcertés de constater la perception que vous en avez et celle que vous diffusez en faisant appel aux services de la Fédération de chasse de Dordogne pour animer le concept. 
Les associations et organismes "Nature" vraiment concernés auraient été sans conteste plus crédibles d'autant que nous le faisons par passion, conviction et dans le contexte réel  plutôt que dans celui de la publicité et de l'arrogance.
Votre choix ne fait pas bonne presse, surtout à l'heure actuelle où la majorité se réveille et s'insurge contre les pratiques et méthodes de ces férus de la gâchette, et nous avons du mal à croire que vous ayez pensé un seul instant bien faire, apparemment vous manquez d'informations ou comptez-vous parmi vos membres des représentants alors bien placés. 
Loin d'être extrémistes ce qui enlève inévitablement la cohérence de nos convictions, il n'en va pas de même pour les protagonistes que vous avez choisi. 
Quel contre sens donc cette démarche plus que maladroite!
Tous les membres de Nature en Périgord
En réponse:
Nous avons pris bonne note de vos critiques concernant à notre partenariat avec la Fédération départementale des chasseurs de la Dordogne.

Comme indiqué sur l'invitation, il s'agissait de la présentation d'une zone humide la vallée de la petite Beune et des mesures de préservation et de gestion mises en place dans le cadre de la directive habitat Nature 2000. Cette rencontre, organisée à l'occasion de la Journée mondiale de la Biodiversité, a permis notamment d'évoquer la Fondation nationale pour la protection des habitats de la faune sauvage et ses actions sur tout le territoire français.

Catherine Cretin, conservatrice du patrimoine au Musée national de Préhistoire, a donné un éclairage sur la présence ancienne de l'Homme sur ce territoire et surtout sur la faune locale qui fera l'objet de notre prochaine exposition temporaire "Animaux rares, gibiers inattendus. Reflets de la biodiversité" (29 juin – 11 novembre 2019).

Le but de
cette exposition est avant tout de présenter l'image de la biodiversité durant la Préhistoire Paléolithique à une époque où l'impact humain sur la nature était quasiment insignifiant. Il nous est paru intéressant de proposer quelques termes de comparaison avec la situation actuelle, à un moment où la présence et les activités humaines ont de très lourdes conséquences sur l'environnement et vraisemblablement sur l'avenir de la planète.

Plusieurs institutions officiellement en charge de la gestion de l'environnement et de la biodiversité ont été sollicitées, dont
trois ont donné une réponse positive : la Fédération départementale des chasseurs de la Dordogne, la Ligue pour la Protection des Oiseaux et la Fédération de la Dordogne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique.

L'exposition et son catalogue n'ont aucun objectif politicien. Nous ne souhaitons pas non plus nous encombrer des poncifs colportés sur les uns et les autres.
Le visiteur appréciera lui-même le bien fondé de cette collaboration que nous avons souhaité très ouverte et sans préjugé, de même qu'il appréciera la qualité des différentes actions menées avec nos partenaires qui ont en commun le souci d'un avenir harmonieux.

En résumé: 2 Fédérations aux puissants lobby et 1 asso nationale touchant des subventions de l'Etat… à vous de conclure où est le souci d'un avenir harmonieux.

 


Sites d'intérêts

La plage du Grand Caudou à Bergerac

Ce lieu est un des rares bancs de graviers sur la Dordogne. Sa morphologie change tous les ans selon la dynamique de la rivière et accueille une flore et une faune spécifique.

Mais il existe un réel conflit d'usage et politique qui dégrade le milieu malgré un classement Natura 2000. Le site est à nouveau menacé par de futurs aménagements.

Nous avons écouté les plaintes de nombreux promeneurs aimant la nature et nous avons décidé de monter un dossier de projet d'aménagement. 


Inventaires

Nous pratiquons des inventaires chez nos adhérents, à leur demande, pour qu'ils puissent mettre en place une gestion raisonnée sur leurs parcelles. il s'agit surtout de passer un moment de partage des connaissances en recherchant les espèces sur le terrain car bien évidemment nos adhérents sont déjà des convaincus!

Pour ce premier inventaire, nous avons été accueillis par un couple de hollandais vers Le Bugue. La météo ne nous a pas permis d'approfondir nos recherches mais nous avons pu observer des espèces d'intérêt patrimoniales. Nos amis hollandais sont déjà des passionnés de nature et nous n'avons pas eu grand chose à leur apprendre. Leur maison est un nichoir géant, un ancien séchoir à tabac, où de multiples ouvertures et abris offrent le gîte aux Moineaux, Rougequeues, Chauves-souris, Chouettes et j'en passe. Les prairies sont gérées pas fauche. C'est un bel écrin de verdure.


En partenariat avec le magazine Totem dans le Pays Ribéracois, un article est écrit tout les mois en début de livret et qui a souvent un lien avec une animation le même mois. Il s'agit de sensibiliser les lecteurs par de courts articles sur leur environnement.

Ce petit magazine annonce toute les sorties sur la zone du Ribéracois. Consultez-le! C'est gratuit!


La MNB (Maison Numérique Biodiversité)

Nature en Périgord participe au groupe de réflexion pour la création d'une plateforme pédagogique sur la biodiversité: la MNB (Maison Numérique pour la Biodiversité).

Il s'agit de trouver avec les acteurs locaux (associations naturalistes, enseignants, techniciens, ingénieurs, département...) une façon originale de sensibiliser le public aux enjeux de la biodiversité pour accompagner la transition écologique en Dordogne.

Le premier atelier "casse-croûte" a eu lieu le 31 janvier 2019 où une quarantaine de personne s'est réunie en plusieurs groupes.


Les atteintes aux zones humides

Août 2018: dépôt de plainte de Nature en Périgord auprès de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) pour comblement d'une zone humide. L'affaire est en cours d'instruction; plus de détails lorsque celle-ci sera clôturée. La zone est située en bord de cours d'eau, inondable, avec une mare quasi permanente qui abrite des espèces protégées comme la Cistude d'Europe, des Batraciens (Crapauds, grenouilles), des Amphibiens (Tritons), avec à proximité des Jacinthes des bois aujourd'hui protégées.

Il ne s'agit pas pour nous de punir mais d'informer les responsables que l'on ne peut pas faire tout ce que l'on veut dans la nature même si on est propriétaire.

 

Février 2019: Après les démarches effectuées par l'ONCFS, le propriétaire du terrain s'est engagé à stopper le comblement et restaurer le site sur les préconisations du CEN (Conservatoire d'Espaces Naturels).

 

En avril 2019, l'affaire passe devant La Procureur de Bergerac en transaction pénale avec ordre de remettre le site en état avec l'assistance du CEN ou de la DREAL car il s'agit d'une altération /dégradation du milieu.

 

Mais le propriétaire à également déposé des déchets sur une zone de Jacinthes des bois, ce qui pose un autre problème. il y aura surement une compensation.

 

 


Les dépôts de déchets sauvages

Août 2018: Signalement d'un dépôt sauvage de matériel ménager au cœur de la forêt de la Double sur la commune de Saint-Barthélemy-de-Bellegarde. Contactée par l'ONCFS, Madame la Maire connait ces problèmes récurrents sur sa commune (à son grand dam) et tente de les régler au mieux. Le propriétaire de la parcelle s'occupe à chaque fois de nettoyer le lieu et amène les déchets à la déchèterie.